Le Bain des Orcs Reluisants Index du Forum Le Bain des Orcs Reluisants
Le Forum Du Club De Jeux Aux Orcs Reluisants
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La Maison des damnés - topic de jeu
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le Bain des Orcs Reluisants Index du Forum -> Pleine Lune - New Generation
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Finraïl



Inscrit le: 18 Juil 2007
Messages: 275

MessagePosté le: Mar Oct 04, 2011 7:27 am    Sujet du message: Répondre en citant

"Nous avons parcouru une dizaine de mètres, et nous voici face à un cadavre. Si je tenais encore un peu à la vie, je dirais que c'est un signe évident pour ne pas continuer et chercher un moyen de sortir vite d'ici."

Touchant le cadavre (et y laissant des fragments de doigt) :

"Cette momie tombe en poussière, elle a plusieurs années de décomposition. Soit ce cadavre ressemble à la jeune femme sans être elle, soit c'est elle et le temps avance très vite ici. Messieurs, mesurez la longueur de votre barbe. Si elle pousse anormalement vite, alors c'est que le temps avance plus vite ici !"

...

"C'est quoi ces regards incrédules ?"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Teras Mhiic



Inscrit le: 04 Juil 2005
Messages: 176
Localisation: 46° 12' 2" N / 7° 13' 31" E

MessagePosté le: Mar Oct 04, 2011 2:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant



C'est au sortir du pressing que le récit flanchait. Pressing, pressing... pressing.
Pour la suite, tout au plus quelques hypothèses :

a) Un sale retour d'acide. (Ce que le présent décorum semblait confirmer. Si ce n'est que jusqu'ici, il s'était toujours montré incapable d'écrire sous LSD).

b) L'effet d'un complot ourdi par les service secrets et visant à le faire taire une fois pour toute, lui ainsi que ses compagnons d'infortune. (Son téléphone, il en était certain, avait été mis sur écoute et on lisait son courrier.)

c) L'effet d'une faille spatio-temporelle. (Ce que l'allure de certains de ses compagnons ainsi que la décomposition accélérée de la jeune femme tendaient à démontrer.)

d) Le simple fruit de son imagination fertile et de ses propres dérangements. (L'ensemble de ces personnages semblaient en effet composer une admirable mosaïque de lui, avec quelques traits plus appuyés, comme Hubert ou Jochen.)

e) Hypothèse finale, et qui n'excluait nulle autre : peut-être était-il mort, tout simplement.

Quoi qu'il en fût, Philippe se persuada – sans trop savoir pourquoi – qu'il devrait soit les sauver, tous, soit les éliminer jusqu'au dernier. Ce à quoi ce petit jeu pouvait mener, il n'en avait par contre aucune idée, mais il fit son choix.

"Mes amis, leur fit-il avec toute la bienveillance qu'il put. Je crois pouvoir vous sortir de là."


Dernière édition par Teras Mhiic le Mar Oct 04, 2011 6:53 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Neko



Inscrit le: 09 Jan 2006
Messages: 146
Localisation: Touraine (France)

MessagePosté le: Mar Oct 04, 2011 3:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant

« Connaissez-vous les lieux ? Une porte de sortie différente ? Ou avez-vous des intuitions que nous n'aurions pas ? En tout cas, au moins, vous proposez quelque chose de constructif… »

La jeune femme hocha la tête en direction des derniers mots qu'elle avait entendus.
_________________
猫!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Alazhred



Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 117

MessagePosté le: Mar Oct 04, 2011 4:20 pm    Sujet du message: Répondre en citant

"Je salue cette initiative! Même si sortir, je n'y crois pas. Conduisez-nous en attendant, et si vous tenez vos promesses, je verrai si sortir me tente".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Djimne



Inscrit le: 27 Juil 2007
Messages: 214

MessagePosté le: Mar Oct 04, 2011 4:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Lily regardait le cadavre avec une étrange impression, comme si elle cherchait à se souvenir de quelque chose. Elle releva les yeux en entendant parler Philippe.

"Je doute que nous soyons un jour capables de sortir d'ici, même morts, dit-elle, mais je vous laisserais volontiers cette initiative si ça vous amuse."

Ca voix était curieusement neutre et... apaisante?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Finraïl



Inscrit le: 18 Juil 2007
Messages: 275

MessagePosté le: Mar Oct 04, 2011 6:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

"Hin hin. Si un inconnu vous disant "Je peux vous sortir d'ici" suffit à vous convaincre, et bien je ne donne pas cher de votre peau. Serais-ce la peur qui vous ôte tout instinct de conservation ? En général, c'est plus un moteur qu'un inhibiteur...

Si vous tenez à désigner un chef, libre à vous. Personnellement, je me garderai bien d'essayer de trouver un esprit assez sain pour cela dans notre groupe."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Not Quite Dead
______________________
______________________


Inscrit le: 04 Juil 2005
Messages: 1034
Localisation: En plein TESCS

MessagePosté le: Mar Oct 04, 2011 6:52 pm    Sujet du message: Répondre en citant



La découverte du cadavre semblait avoir ôté à Jochen toute envie d'expliquer à Hubert que jamais éditeur ne s'intéresserait à ses gribouillis, et que ce n'était pas parce qu'une tournure avait, par son caractère absurde ou une touche pseudo-mystique, l'apparence de la profondeur qu'elle l'était vraiment..

De sa démarche rendue malaisée par son champ de vision réduit, le jeune homme s'accroupit aux côtés du cadavre. Il ne laissait filer son souffle qu'à contrecœur -pour s'abstenir, peut-être, d'avaler ainsi les miasmes du lépreux ou celles du cadavre. Après avoir considérée la femme momifiée, il lui demanda avec ferveur:

« Prophétesse! être de malheur! oiseau ou démon, mais toujours prophétesse! que tu sois une envoyée du Tentateur, ou que la tempête t’ait simplement échouée, naufragée, mais encore intrépide, sur cette terre déserte, ensorcelée, dans ce logis par l’Horreur hanté, — dis-moi sincèrement, je t’en supplie, existe-t-il, existe-t-il ici un baume de Judée ? Dis, dis, je t’en supplie ! »

La bouche silencieuse ne se départit pas de son énigmatique sourire, mais ne répondit pas même deux mots.

La main de Jochen émergea d'une manche, et deux pièces rutilantes -sur lesquels les gens d'armes n'avaient su mettre la main- en émergèrent, et dansèrent le long de ses doigts fins.

« Que ce silence soit le signal de notre séparation, oiseau ou démon! Rentre dans la tempête, retourne au rivage de la Nuit plutonienne! »

Il se redressa vivement, l'âme frissonnante et se détourna du cadavre qui ne darderait plus sur eux ses regards obscènes. Deux marks-or n'étaient pas trop cher payé pour cela.

Alors qu'il reprenait son souffle dans l'atmosphère empoussiérée du corridor, Jochen releva:

« Je le regrette, Emerick. Chacune de vos paroles me semblait pleine de bon sens, et je suis disposé à suivre vos conseils... »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Psyko
_______________________
_______________________


Inscrit le: 21 Oct 2006
Messages: 291
Localisation: Par là ->

MessagePosté le: Mar Oct 04, 2011 7:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Nelly avait suivi ces nouveaux venus qui s'agitaient. Sortir... Depuis le temps qu'elle l'espérait, elle avait fini par se dire que ça n'arriverait pas. Mais après tout, avec les fous qu'elle côtoyait, peut-être l'un d'eux serait assez fou pour réussir à sortir, qui sait

"Vous me semblez tous complètement jetés... Mais si ça vous amuse, cherchez donc une sortie, ça nous occupera. D'ailleurs, si Emerik veut nous servir de guide, pourquoi pas"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Teras Mhiic



Inscrit le: 04 Juil 2005
Messages: 176
Localisation: 46° 12' 2" N / 7° 13' 31" E

MessagePosté le: Mar Oct 04, 2011 7:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant



"D'une manière que je ne m'explique pas encore, j'ai l'intime conviction que nous sommes tous liés. S'il est une issue à trouver à cette situation, nous ne pourrons la trouver qu'ensemble, chacun d'entre nous possédant une partie de la clé."

Puis, à l'adresse de Jochen dont la mélopée n'avait pas manqué d'intriguer Philippe : "Vous connaissiez Lénore ?"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
darkrouge
_______________________
_______________________


Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 98

MessagePosté le: Mar Oct 04, 2011 7:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Sortant de la pénombre qui régnait dans ces lieux, Harlor se dévoila aux yeux de tous. Il ne s'était pas trop montré aux yeux des autres prisonniers en conséquence du syndrome de Peter Pan dont il souffrait. La réalité lui importait très peu et il préférait s'isoler dans son coin pour ne pas être dérangé.

A 53 ans, il avait toujours une allure d'enfant innocent timide. Mais son corps était de loin celui d'un adulte en pleine forme. Des muscles saillants étaient moulés par ses habits moulants, et sa longue chevelure blanche jurait furieusement avec sa barbichette d'un rouge sang. Comble de l'ironie, même en ayant le syndrome de Peter Pan, il était un géant parmi ces pairs :il mesurait au minimum deux mètres.

Il s'avança timidement vers le groupuscule que constituait ces compagnons d'infortunes pour se présenter et pour parler de la décision d'élire un chef.

"La découverte du corps de la jeune femme constitue un évènement horrible, et montre que pour notre survie, il faudrait que l'on soit unis. Je suis donc l'avis général et je vote pour l'élection de Philippe".

Harlor se retira ensuite dans la pénombre qui constituait son univers...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Not Quite Dead
______________________
______________________


Inscrit le: 04 Juil 2005
Messages: 1034
Localisation: En plein TESCS

MessagePosté le: Mar Oct 04, 2011 8:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant



L'apparition du géant à barbiche n'empêcha pas Philippe d'apercevoir une lueur étrange dans les tréfonds de la veste de Jochen. De la peur, peut-être. De la méfiance, sans doute...

Le jeune homme humecta des lèvres invisibles et finit par marmonner de mauvaise grâce:

« Je... hum! Non. Non, non. Je ne connais pas de Lénore. »

A pas vifs, il alla s'installer plus loin, cherchant un refuge illusoire derrière une porte entrebâillée rappelant ces vieilles boiseries qu’on a laissées longtemps pourrir dans quelque cave oubliée, loin du souffle de l’air extérieur.

Philippe sentait toujours posé sur lui les yeux fiévreux du jeune homme.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Nirvales
______________________
______________________


Inscrit le: 03 Juil 2005
Messages: 1454
Localisation: Pas loin

MessagePosté le: Mar Oct 04, 2011 9:49 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Après une discussion, une égalité parfaite s'était dessinée au sein des suppliciés qui souhaitaient se choisir un guide. D'un côté Emerik le lépreux, qui s'était désintéressé de la fonction de guide, était supporté par un camp, de l'autre Philippe qui s'était proposé pour ce poste avait recueilli un certain intérêt.

Au final, et devant l'indifférence d'Emerik le lépreux à servir de guide, la majorité accepta de suivre Philippe susceptible de conduire la troupe lors des périodes de répit que lui octroyaient ses poux.



[HRP]Vous pouvez consulter les votes dans le topic adéquat, première élimination jeudi soir à 22h30[/HRP]


Dernière édition par Nirvales le Mer Oct 05, 2011 8:50 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Itchi



Inscrit le: 04 Aoû 2011
Messages: 11

MessagePosté le: Mar Oct 04, 2011 10:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Depuis son arrivée dans cette étrange maison, Olivia n'avait soufflé mot et s'était faite discrète, mais la découverte du corps l'avait comme... électrisée.

Elle se pencha au-dessus du corps, sans prêter vraiment attention à ses compagnons et se perdit dans la contemplation du visage de la défunte.

Se relevant brusquement à l'arrivée du géant, elle le regarda fixement.

- Je suis du même avis que vous, si nous voulons survivre et pouvoir sortir de cet... endroit, nous devons être uni et j'approuve votre décision de choisir Philippe comme guide.

Se penchant à nouveau au dessus du corps, elle continua d'examiner cette dépouille, un petit sourire apparu sur son visage.


(hrp : Désolé pour ma réponse tardive, je n'étais pas là depuis dimanche.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mr.Pie



Inscrit le: 04 Juil 2005
Messages: 374

MessagePosté le: Mar Oct 04, 2011 10:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant



Darla ne se rappelait plus que de bribes de son placement dans cette bâtisse ou peut-être préférait-elle que son esprit reste dans le brouillard sur certains passages de son passé. Elle se souvenait de menus larcins, d’un jugement, d’un agent de probation, d’un incendie puis d’un autre jugement. Depuis, elle hantait les couloirs de la résidence Von Roth.

D’ordinaire ses colocataires n’étaient pas du genre loquace ce qui n’était pas pour lui déplaire. Toutefois, les derniers événements risquaient sans doute de délier quelques langues, ce qui pourrait devenir intéressant.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kibelir
_______________________
_______________________


Inscrit le: 04 Juil 2005
Messages: 537
Localisation: Quelque part

MessagePosté le: Mar Oct 04, 2011 11:16 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Manfred était assis en tailleur, un peu plus loin dans le couloir, face au mur et le fixait d'un air béat. Il se fichait pas mal de ce qu'il pouvait se passer dans la résidence, parce que tout ce que Manfred voulait, s'était être seul...
Car Manfred était asocial, certains auraient dit autiste. Et pour le moment, Manfred était heureux. Il était heureux d'être loin du monde dans une magnifique résidence lugubre. Il était heureux et il souriait d'un sourire idiot face à son mur...

Tout le monde l'avait toujours pris pour un fou...

Ce qu'il était probablement...

Le problème qui lui avait valu d'être exilé à la résidence Von Roth était qu'il devenait violent quand on le forçait à communiquer, il avait d'ailleurs déjà blessé plusieurs personnes...

Mais si Manfred blessait les gens, ce n'était pas par méchanceté, c'était seulement que Manfred aspirait plus que tout à la solitude. Solitude qu'il espérait trouver dans ce lieu sinistre et froid.

Ce que les autres prenaient pour un enfer avait des airs de paradis dans les yeux de Manfred...

Son petit paradis perso...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le Bain des Orcs Reluisants Index du Forum -> Pleine Lune - New Generation Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Page 2 sur 6

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com