Le Bain des Orcs Reluisants Index du Forum Le Bain des Orcs Reluisants
Le Forum Du Club De Jeux Aux Orcs Reluisants
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Saint-Edward Public School

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le Bain des Orcs Reluisants Index du Forum -> Pleine Lune - Saison 1
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Neko



Inscrit le: 09 Jan 2006
Messages: 146
Localisation: Touraine (France)

MessagePosté le: Jeu Déc 04, 2008 8:41 am    Sujet du message: Saint-Edward Public School Répondre en citant

Pour les vacances de Noël, presque tous les élèves de Saint-Edward Public School et son équipe pédagogique sont rentrés chez leurs parents. Ne restent dans le prestigieux établissement victorien qu’une poignée d’enseignants dévoués et leur famille, le directeur de l’établissement, l’infirmière scolaire, et quelques-uns parmi les étudiants les plus âgés qui désirent profiter de la quiétude des lieux pour réviser paisiblement dans la bibliothèque avant les examens de fin de semestre.

Dans cette vénérable école, réservée aux jeunes messieurs d’une certaine classe de revenus, ne sont admises de la gent féminine que les enfants et épouses des personnels administratifs et enseignants.

Hélas, ce début de vingtième siècle, comme ailleurs en Grande-Bretagne, est en proie à une plaie difficile à éviter : les suffragettes ont commencé à manifester au printemps, et ce ne sont pas les frimas de l’hiver, et encore moins l’approche des fêtes de fin d’année, qui les empêcheront de sévir… Nul ne peut prédire ce qu’elles vont inventer pour troubler l’ordre public en général et celui de Saint-Edward en particulier.
_________________
猫!


Dernière édition par Neko le Lun Déc 08, 2008 5:30 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Neko



Inscrit le: 09 Jan 2006
Messages: 146
Localisation: Touraine (France)

MessagePosté le: Lun Déc 08, 2008 9:08 am    Sujet du message: Répondre en citant

Participants à cette partie (vous pouvez vous inscrire jusqu'à jeudi soir):

Finraïl, alias Arthur Huxley
Djimne, alias Lady Eliane Hunter
delalio, alias
Styx, alias Giovanni Gelati
Mr Pie, alias
Nirvales, alias Elisabeth Fitzallan
kritos, alias Ives
_________________
猫!


Dernière édition par Neko le Ven Jan 16, 2009 3:39 pm; édité 5 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Neko



Inscrit le: 09 Jan 2006
Messages: 146
Localisation: Touraine (France)

MessagePosté le: Mer Déc 10, 2008 2:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ce soir-là, tout le monde avait fermé ses portes et éteint les lumières de bonne heure. Aucun bruit n’avait retenti dans le couloir, nul ne se doutait de rien. Il n’y avait qu’une poignée de dames et de demoiselles dans l’enceinte après tout – et d’incultes soubrettes qui ne comptaient pas, évidemment – et toutes étaient des dames fort bien élevées.

Quelle ne fut pas la surprise de tous lorsque Sir Arthur Fitzallan, directeur de Saint-Edward, n’apparut pas à la haute table du breakfast, le matin suivant. Nul ne semblait savoir où il se trouvait, et on le chercha partout. Finalement, il fut retrouvé dans l’étude qui jouxtait ses appartements confortables, dans une pose humiliante, ne portant pour tout vêtement qu’un corset serré à l’étouffer (visiblement la cause de sa mort) et un jupon de dentelles blanches jeté sur une crinoline…

_________________
猫!


Dernière édition par Neko le Jeu Jan 15, 2009 1:33 pm; édité 3 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Finraïl



Inscrit le: 18 Juil 2007
Messages: 275

MessagePosté le: Jeu Déc 11, 2008 9:04 am    Sujet du message: Répondre en citant

Arthur Huxley, brillant élève et digne fils de son écrivain de père, était resté pour assurer la note maximale dans toutes les matières.

Il terminait à peine ses oeufs au bacon lorsque la nouvelle lui parvint. Il ne put contenir l'émoi qui traversa toute l'assemblée encore présente au breakfast, et sa tartine pleine de marmelade lui échappa, tombant dans son assiette. De cette hauteur, elle ne pouvait guère que retomber marmelade vers le bas, après sa tentative de vrille. Se ressaisissant, il la considéra, la détacha de son assiette vide, et l'engloutit avant de suivre l'assemblée qui se dirigeait alors vers les lieux du drame.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Djimne



Inscrit le: 27 Juil 2007
Messages: 214

MessagePosté le: Jeu Déc 11, 2008 1:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Lady Eliane Hunter finissait sa tasse de thé matinale accompagnée d'un petit pain beurré quand le bruit de la nouvelle parvint jusqu'à elle. Essayant de paraitre digne malgré le tremblement qui envahissait peu à peu son visage, la professeur de lettres françaises se leva et suivit à petits pas ceux qui étaient assis autour d'elle.
Pourtant elle ne pénétra pas dans la pièce, restant debout près de la porte, silhouette mince dans sa robe sombre, les cheveux impeccablement tirés en arrière par son éternel chignon. Seules ses joues humides témoignaient de ce qu'elle ressentit à ce moment là.


Dernière édition par Djimne le Jeu Déc 11, 2008 2:11 pm; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Styx



Inscrit le: 31 Mar 2008
Messages: 39
Localisation: Pas si loin que ça.

MessagePosté le: Jeu Déc 11, 2008 1:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Giovanni Gelati était présent à la table des professeurs. A son habitude, il n'affichait aucune expression. Il était un des plus vieux membres de cette prestigieuse école.

Il était arrivé du continent, et s'était trouvé engagé comme professeur de latin, italien, français et théologie. Mais cela faisait maintenant près de dix ans qu'il n'enseignait plus du tout.
Il avait désormais la lourde tâche de la gestion de la bibliothèque rôle dont ils s'acquittait avec zèle depuis près de quinze ans.
Il était la hantise de tout élève bruyant: ne supportant que difficilement d'entendre une page se tourner (on pouvait le faire silencieusement, il le prouvait bien), il était impitoyable avec ceux qui chuchotaient (parler était un motif de se retrouver privé d'accès à la bibliothèque) ou couraient dans la bibliothèque.

On racontait qu'il aurait pu se trouver à la place de directeur s'il n'avait pas eu des origines étrangères. Néanmoins, ses relations avec Sir Fitzallan étaient très cordiales, et personne n'aurait pu voir de tensions.

Dès qu'il entendit parler de ce triste meurtre, il se leva sans bruit de sa chaise, la repoussa. Puis, boitant, sa canne marquant le pas dans les couloirs (bien sur, en bibliothèque, par sa maîtrise de sa canne et la lourde moquette du sol, il se déplaçait sans aucun bruit) il suivit les élèves pour maintenir l'ordre.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Nirvales
______________________
______________________


Inscrit le: 03 Juil 2005
Messages: 1454
Localisation: Pas loin

MessagePosté le: Dim Déc 14, 2008 10:25 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Elisabeth Fitzallan n'était pas à proprement parler un cadeau. C'était elle qui avait retrouvé le corps. Ancienne gouvernante à la retraite, mère du directeur, son tempérament maniaque et ses sautes d'humeur lui avaient valu de la part des élèves le surnom de "La menthe religieuse". Ce dernier n'en était en fait qu'à moitié ironique. En effet, nul n'avait jamais entendu parler d'un monsieur Fitzallan.

Il faut dire que mademoiselle Fitzallan ne parlait que peu d'elle-même. Son temps se répartissait principalement en deux activités: aller prier à la chapelle de l'école et espionner, calomnier ses voisins. Mais, tous lui reconnaissaient néanmoins une utilité. Avec elle, l'ordre régnait comme jamais. Oh!... Plus d'une fois, ses remontrances et son air de sévérité avaient permis de remettre dans le droit chemin un de ces gosses de riches qui se croyaient tout permis et dont nul n'arrivait à faire façon.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Djimne



Inscrit le: 27 Juil 2007
Messages: 214

MessagePosté le: Lun Déc 15, 2008 11:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Eliane avait bien conscience qu'au vue des circonstances, elle aurait dû prendre sur elle et aller au moins présenter ses condoléances à Miss Fitzallan, avant de l'assurer de tout son soutien dans cette terrible épreuve.
Pourtant elle ne bougea pas. D'abord parce que proposer son soutien à la mère Fitzallan lui sembla friser le ridicule, et ensuite parce que la peur que lui avait toujours inspirée la vielle femme finit par prendre le dessus sur tout le respect qu'elle vouait à la bienséance...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Djimne



Inscrit le: 27 Juil 2007
Messages: 214

MessagePosté le: Ven Déc 19, 2008 9:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Prenant son courage à deux mains, miss hunter entra enfin dans la pièce.
"Mon dieu , c'est vraiment horrible! comment une telle chose peut-elle donc se produire dans l'enceinte même de cette école. Mais enfin personne n'a t'il rien vu?
Madame Fitzallan, qui avait vos appartements tout proche, Ou vous monsieur Gelati qui avait l'oreille si fine n'avez-vous donc rien entendu?"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Styx



Inscrit le: 31 Mar 2008
Messages: 39
Localisation: Pas si loin que ça.

MessagePosté le: Dim Déc 21, 2008 4:11 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Giovanni restait de marbre et inexpressif. Il resta quelques instant silencieux, puis pris finalement la parole de son éternelle voix égale (qui avait maintenant perdu tout accent).

"Non, je n'ai rien entendu. Mais les faits sont là. Je ne crois pas que Sir Fitzallan n'ait jamais porté de corset. Et ce jupon..."

Puis se tournant vers l'un des plus brillants élèves de cette école.
"Huxley, veuillez indiquer quelles sont les causes de la mort. Donnez les symptômes qui prouvent ce que vous avancez. Faites honneur a votre formation scientifique autant qu'a votre formation littéraire."

_________________
Le jeu, ce n’est pas une passion, c’est un art de vivre.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Finraïl



Inscrit le: 18 Juil 2007
Messages: 275

MessagePosté le: Mar Déc 23, 2008 10:56 am    Sujet du message: Répondre en citant

Le jeune Huxley ne s'attendait pas à ça. Le vieux bibliothécaire qui lui demandait de faire une étude du cadavre juste après le breakfast. Voilà une attitude pour le moins cavalière.

"Monsieur Gelati, vous me prenez un peu de court, je le crains, et je ne suis guère formé pour étudier des cadavres, c'est un fait. Cependant je relève ce défi, car mon honneur m'y oblige. Laissez-moi passer, je vous prie."


L'étudiant s'approcha de la scène de crime.

"Les premières constatations sont les suivantes : le mort porte un corset serré, qui lui enserre visiblement beaucoup trop la poitrine. Est-ce la cause de la mort ? Cela en a tout l'air, si l'on regarde les traits très marqués du haut du corps, qui indique que la victime cherchait désespérément de l'air. La victime est également dans une position que l'on peut qualifier de choquante : elle est à quatre pattes, s'appuyant sur ces avant bras pour faire pointer son postérieur vers le plafond, le jupon et sa crinoline souple relevés. Remarquez les mains qui s'agrippent fortement aux draps, ce qui laisserait à suggérer soit qu'il a été étouffer dans cette position, soit qu'il a pratiqué autre chose dans cette position avant de mourir. D'autre part, on peut remarquer les différents hématomes qui couvrent son dos et son postérieur, là encore, torture ou plaisir, je ne m'avancerait pas sur ce terrain."

Arthur se détourna du lit.

"Personnellement, j'en ai assez vu. Libre à vous d'approfondir vos recherches. Si vous voulez bien m'excuser..."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Neko



Inscrit le: 09 Jan 2006
Messages: 146
Localisation: Touraine (France)

MessagePosté le: Ven Jan 09, 2009 6:27 pm    Sujet du message: Répondre en citant

[hrp : Je propose de recommencer ce dimanche, première pleine lune de l'année !]
_________________
猫!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
kritos
_______________________
_______________________


Inscrit le: 22 Oct 2008
Messages: 179
Localisation: cotterg

MessagePosté le: Ven Jan 16, 2009 12:51 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ives est un etudiant qui par bol fut acepte a la Saint-Edward Public School.
Il passe son temp a jouer, à vrait dire je croit que l'unique fois ou Ives etudia il eu sa unique mauvaisse note.
Donc il passe son temp a la biblioteque ou bien dans sa chambre, quand il y a pas de cours, evidament.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le Bain des Orcs Reluisants Index du Forum -> Pleine Lune - Saison 1 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com